Comment choisir un parquet ?

les differents citeres de choix d'un parquetSi l’esthétique joue un rôle important dans le choix du parquet, la pièce que vous lui destinez l’est tout autant. Selon le trafic, la dureté, l’épaisseur et l’essence du parquet changent. Zoom sur les critères à prendre en compte avant de choisir un parquet.

 

Choisir un parquet : les essences et la dureté du bois

l'essence et la durete comme critere de choix d'un parquetD’abord, sachez que le parquet est un terme réservé à tout revêtement de sol en bois ou à base de bois dont la couche d’usure fait au moins 2,5 mm d’épaisseur, selon l’Union française des fabricants et entrepreneurs de parquets (UFFEP). Il désigne les parquets massifs et traditionnels ainsi que les parquets contrecollés mais n’inclue pas les sols stratifiés, parfois qualifiés à tort de parquet.

Premier critère à prendre en compte avant de choisir un parquet : la dureté de l’essence sélectionnée. Plus une pièce est fréquentée, plus elle nécessite un bois dur.

Ainsi, on distingue quatre catégories classant les essences de bois selon leur dureté :

  • les bois tendres sont de classe A (aulne, épicéa, sapin…)
  • les bois mi-durs constituent la classe B (bouleau, teck, merisier…)
  • les essences dures sont estampillées C (chêne, frêne, hêtre…)
  • les essences très dures sont de classe D (ipé, merbeau, wengé…)

On choisira donc un bois dur pour les pièces à passage intensif, comme le couloir, l’entrée ou le salon.

Les pièces humides (salle de bain et cuisine), elles, devront surtout prendre en compte la résistance du parquet à l’humidité, tandis que les pièces moins sollicitées, comme la chambre, pourront être revêtue d’une essence plus tendre.

 

Critères de choix d’un parquet : l’épaisseur et les classes d’usage

l'epaisseur du parquet comme critere de choixLa classification des différents parquets ne prend pas seulement en compte la dureté du bois. L’épaisseur joue un rôle décisif dans sa longévité et sa résistance. Ainsi, en plus du type d’essence choisie, l’épaisseur des lames conditionnera le choix d’un parquet selon la pièce de destination.

On distingue ainsi trois types d’usage :

  • Pour les zones de passage faible ou intermittent (chambre et couloir sans accès vers l’extérieur), l’usage est dit modéré. Il convient alors d’y poser des bois tendres (A) ou mi-durs (B) de 2,5 à 3,2 mm d’épaisseur.
  • L’usage général, déterminé par des zones de passage moyen (séjour sans accès vers l’extérieur et entrée), nécessite les mêmes classes de bois (A et B) mais dont l’épaisseur devra être plus importante : entre 3,2 et 7 mm.
  • Enfin, pour un usage élevé, c’est-à-dire dans des zones de passage intense (pièce avec accès sur l’extérieur), on privilégiera les bois mi-durs (B) et durs (C), voire très durs (D), dont l’épaisseur se situe entre 2,5 et 4,5 mm.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article