L’esprit « Grandes Toques » pour la cuisine

deco-cuisine-esprit-restaurant

Vous avez la réputation, justifiée, d’être un parfait cuisinier. Pourquoi ne pas imaginer une cuisine à la manière des Grands Chefs ?

Tous nos conseils pour aménager dans l’esprit « Grandes Toques » votre cuisine.

 

Un décor épuré pour une cuisine de chef…

Dans une cuisine qui se doit d’être pratique, organisée et toujours parfaitement propre, portez une attention particulière aux matériaux et aux équipements.

Pour une cuisine de chef, le décor doit être épuré :

  • Pour le sol : choisissez de préférence un carrelage en céramique (des arabesques, des motifs géométriques ou des entrelacs, selon vos goûts), facile d’entretien et résistant aux tâches. Mais attention aux glissades quand vous apporterez le plat savamment préparé si votre carrelage est humide !
  • Pour les murs et le plafond :  préférez des peintures lavables de teintes claires et lumineuses : du blanc immaculé avec des touches de rouge (le rouge met en appétit, dit-on), du vert Nil ou du bleu pervenche. Ou bien des carreaux de faïence ou de grès cérame, ou encore des briques de verre.
  • Un décor de cuisine à la mode des Grandes Toques se doit d’étinceler : pour l’éclairage général, un plafonnier central ou des spots encastrés, et des néons ou des appliques (plus classe !) pour un éclairage ponctuel au-dessus des postes de travail.

Les grands restaurants possèdent un « îlot central », qui permet de circuler autour des différents appareils de cuisson et plans de travail. Mais il faut de la place pour pouvoir s’offrir ce luxe.

À défaut, équipez-vous d’un petit piano de cuisson (de préférence à gaz et doté d’un four multifonctions) ou, pour les nostalgiques de la cuisine bourgeoise, d’une cuisinière en fonte (électrique ou à gaz) munie d’un four et de foyers à plaque et à feu vif.

Pas de micro-ondes dans la cuisine d’un chef !

Une hotte, en inox ou en verre, placée au-dessus du plan de cuisson, chassera les odeurs de cuisine.

Prévoyez de nombreuses étagères pour ranger la vaisselle, la batterie de cuisine, les pots à épices, les carafes à vin coiffées de leur bouchon de verre, les petits plateaux pour présenter les mises en bouche.

Et si vous êtes un chef paresseux, disposez judicieusement un ou deux tabourets à hauteur réglable et à dossier articulé pour pouvoir travailler sans fatigue.

 

 

… Avec une pointe de fantaisie comme les « Grandes Toques »

 

assiette-cuisine-chef

Crédit photo : tookapic – Pixabay

Pour une pointe de fantaisie comme les « Grandes Toques », mettez de la couleur : un plat vert accueillera un bouquet d’asperges, des assiettes d’un beau rouge borderont une omelette aux truffes !

Couchez dans un panier en osier quelques vénérables bouteilles pour qu’elles chambrent.

Suspendez aux murs des enseignes d’adresses prestigieuses (Le Grand Véfour ou Drouant) et des affiches de Toulouse-Lautrec dont on connaît l’attrait pour la bonne chère (sans jeu de mots).

Dans une petite bibliothèque, rangez soigneusement les grands classiques de la gastronomie. Avec ces quelques mots de Sacha Guitry recopiés sur une ardoise en guise de dédicace : « On se souvient, trente ans après, de deux œufs sur le plat – un trop cuit sans doute – mais la main qui tenait la poêle était si belle ! »

Il ne vous reste plus maintenant qu’à attendre les émissaires redoutés du guide Michelin !

Catégories

Articles similaires

Partager cet article