Quelle finition pour votre parquet ?

Finition parquet
Le bois brut doit être protégé par une « finition », qui assure sa longévité. La finition du parquet peut être réalisée directement en usine, avant la vente, ou bien sur place, après la pose. Les revêtements stratifiés, eux, sont déjà protégés de par leur fabrication. Les principaux produits de finition pour parquets sont la cire, l’huile et le vernis.

Avant la pose d’une finition sur un parquet

Pour traiter un parquet, il faut d’abord le mettre à nu avec un décapant, car le traitement ne peut pénétrer le bois à travers un vernis.
Bouchez les trous et traitez si besoin contre les insectes xylophages.
Si la surface est dure (essences d’acacia, de chêne, de mélèze, de châtaignier…), appliquez d’abord un primaire d’accrochage.

La cire : une finition à l’ancienne

La cire est appréciée pour son côté « à l’ancienne » et reconnue surtout à son odeur caractéristique, voire aux glissades qu’elle provoque… Le parquet ciré reste fragile, il tache facilement, surtout au contact de l’eau, et dans ce cas vous n’aurez pas d’autre choix que d’égrener et cirer à nouveau pour le remettre en état. De plus, il demande à être lustré régulièrement.

Résultat, la cire n’est plus très en vogue aujourd’hui, sauf du côté des nostalgiques.

Le vernis : une finition facile et efficace

Le vernis (ou vitrificateur) a remplacé la cire : son film protège le parquet des rayures et des taches, tout en laissant bien visibles toutes les aspérités du bois. On le trouve en brillant, mat ou satiné selon les goûts. Une bonne vitrification vous laissera tranquille pour 15 ans ! C’est le plus facile d’entretien, car il ne retient pas les tâches. Toutefois, le vernis peut s’abîmer au fur et à mesure des nettoyages, et s’il faut le réparer, vous devrez probablement poncer et revernir à nouveau toute la surface, car il sera difficile d’homogénéiser le raccord. S’il commence à perdre son éclat, vous pouvez passer un « polish » pour le raviver.

L’huile : une protection en profondeur

L’huile parquet a également ses adeptes, pour son aspect mat et naturel qui soutient la beauté naturelle du bois. Contrairement au vernis, elle traite et protège le bois en profondeur puisqu’elle pénètre dans ses pores. Le parquet doit être entretenu par une nouvelle couche d’huile chaque année. En cas de tache, il vous suffit de traiter localement la surface abîmée en ponçant et en repassant une couche d’huile.

Les règles pour l’entretien régulier de votre parquet

Les règles sont les mêmes quel que soit le type de finition :

  • Passez régulièrement le balai ou l’aspirateur (surtout si les lames sont espacées) pour enlever les poussières et éviter que des saletés solides dégradent la surface.
  • Une serpillière humide, éventuellement imbibée d’un produit spécial parquet, vous permettra d’enlever les taches encore fraîches.
  • Surtout, ne lavez jamais votre parquet à grande eau et n’utilisez pas de produits abrasifs !
  • Pour faire durer votre parquet, protégez les pieds de vos meubles et sièges avec des patins de feutre, et assurez-vous que l’humidité ambiante reste autour de 45/65 % (si nécessaire, utilisez un humidificateur ou un déshumidificateur)

Notre conseil déco

Tous les produits de finition pour parquets existent en version incolore ou teintée. Vous pouvez également teinter votre parquet spécifiquement, pour ajouter une couleur tout en conservant son veinage naturel, ou bien le peindre, par exemple avec des motifs décoratifs au pochoir. Parmi les techniques décoratives courantes, la céruse consiste à garnir les veines du bois d’une cire blanche ou pastel qui donne un aspect vieilli. Elle ne convient pas aux bois exotiques (doussié, ipé, iroko, teck…), dont les pores ne sont pas assez ouverts.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article