Quel carrelage choisir pour une salle de bain ?

carrelage-salle-de-bains-rouge

Résistance, formats, types de pose, couleurs et matières : choisir un carrelage pour la salle de bain n’est pas une mince affaire ! Voici un récapitulatif de ce que vous devez savoir avant d’acheter votre carrelage.

 

Un carrelage résistant pour la salle de bain

Le carrelage est réputé pour sa solidité, sa résistance à l’eau et sa facilité d’entretien. Mais il existe de nombreux types de carrelage. Pour la salle de bain, évitez les matériaux trop poreux, comme la terre cuite. Grès cérame, grès cérame émaillé, céramique ou mosaïque sont à privilégier ; quant à la faïence, elle peut se poser aux murs, mais pas au sol au risque de rapidement s’abîmer.

Régulièrement exposé aux produits de nettoyage et aux cosmétiques, votre carrelage de salle de bain devra y résister.

La norme française UPEC classe les carrelages en fonction de leur destination et de leurs performances. Chaque lettre correspond à un critère et est suivie d’un indice croissant : U pour usure, P pour poinçonnement, E pour tenue à l’eau et C pour sensibilité aux produits chimiques. Pour la salle de bain, il est généralement conseillé de choisir un carrelage U2, P2, E3 et C1. Vous pouvez également vous référer à la norme européenne PEI (allant de I à V) : une classe III est conseillée pour la salle de bain.

 

Format des carreaux et sens de pose

carrelage-salle-de-bains-beigeOn conseille souvent de choisir un format de carrelage proportionnel à la taille de la pièce. Ainsi, les carreaux de 60×60 cm conviendraient plutôt à une pièce de plus de 45 m² et les 30×30 cm, format classique, s’adapteraient à toutes les dimensions. Mais c’est surtout une affaire de goût !

Si vous souhaitez un revêtement de sol uniforme, de grandes dalles avec un joint très fin de la même couleur vous permettront d’y parvenir plus simplement : car n’oubliez pas que plus les carreaux seront petits, plus il sera délicat et long de les poser !

Si vous choisissez un carrelage à motifs, la coupe sera clairement définie, mais s’il s’agit d’un coloris uni, alors vous devrez anticiper votre choix de pose : droite ou en diagonale, cette dernière étant idéale pour agrandir la pièce. Enfin vous pouvez également choisir de mélanger les formats : des carreaux carrés et rectangulaires avec une pose décalée.

Dans tous les cas, comptez 5 à 10 % de carreaux supplémentaires lors de votre achat pour être certain de pouvoir terminer votre revêtement.

 

Carrelage de salle de bain : couleurs et tendances

Il existe de nombreux effets et couleurs pour le carrelage : imitation pierre, bois ou béton ciré ; surface brillante ou mate, voire irisée. Un seul impératif pour trouver le bon carrelage : l’associer au reste de votre salle de bain. Même sur un coup de cœur, pensez à vérifier que le carrelage qui vous fait rêver s’accordera bien au style, à l’ambiance et aux coloris de la pièce.

Deuxième conseil : évitez le carrelage entièrement blanc au risque de passer votre temps à le nettoyer pour qu’il conserve son éclat au quotidien ! Côté entretien, un blanc cassé, un gris ou une couleur pastelle avec une surface légèrement nervurée ou marbrée tolèrera plus facilement les taches.

Enfin, pour égayer votre revêtement carrelé, il existe des listels : ce sont de petits carreaux fins à intercaler entre deux rangés de carreaux classiques pour former une frise décorative. Une fantaisie qui a néanmoins un prix : pour la même taille, un de ces carreaux vendu à la pièce peut coûter jusqu’à deux fois le prix des carreaux simples.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article