Quel sol pour la salle à manger ? Carrelage ou fibre végétale ?

carrelage-sol-salle-a-mangerCrédit photo : AWFG_Berlin

Carrelage en céramique ou en pierre naturelle et fibres végétales sont d’autres variantes possibles pour revêtir le sol de votre salle à manger. Après le parquet en bois massif, en contrecollé ou stratifié, et le PVC, voici la suite de guide pour bien choisir le sol de la salle à manger.

 

Le carrelage en céramique pour la salle à manger

Par sa grande diversité de formes, de tailles et de couleurs, le carrelage en céramique (ou grès cérame) convient à tous les goûts. Vous pouvez jouer presque à l’infini avec les formes et les couleurs : arabesques, entrelacs, motifs géométriques, couleur pastel ou ambrée…

Particulièrement résistant et hygiénique, il a parfaitement sa place au sol dans la salle à manger, où les passages sont nombreux et fréquents. Isolant naturel et incombustible, c’est également un revêtement très facile d’entretien. Un coup de serpillière suffit, mais attention toutefois aux glissades s’il est humide.

N’hésitez pas à l’orner d’un ou de plusieurs tapis pour lui donner un peu de la chaleur qu’il lui manque.

Le carrelage en terre cuite ne se démode pas. Ses variations en rouge, ocre ou orange se fondent à merveille dans une salle à manger de style classique ou campagnard. Il résiste remarquablement au temps, mais nécessite un traitement hydrofuge et anti-taches.

Sachez également que plus son format sera grand, plus il s’avérera fragile en cas de choc.

 

Sol dans la salle à manger : le carrelage en pierre naturelle

carrelage-pierre-naturelle-salle-a-manger

Crédit photo : blickpixel

Les pierres naturelles, si elles rivalisent avec le bois massif pour donner à vos sols élégance et raffinement, ne sont pas toujours adaptées à une salle à manger.

  • La pierre blanche (pierre calcaire), très agréable au toucher et particulièrement esthétique, est un excellent conducteur de chaleur, mais sa porosité et sa sensibilité à l’humidité et aux taches nécessite un traitement hydrofuge dès la pose. Lourde, elle est très difficile à installer en étage. Elle se décline en plusieurs teintes (ocre, crème, rosé…) suivant sa composition.
  • La pierre reconstituée est proche de la pierre naturelle, puisqu’elle est composée principalement de pierre naturelle dont les morceaux sont liés par du béton. Mais son aspect est différent, visiblement composite, ce qui en fait un matériau moins élégant que la pierre naturelle.
  • Le granit est cher, à la mesure de son cachet remarquable et de ses hautes qualités de résistance. Son aspect granuleux vous évitera les glissades, un risque sur des sols en pierres naturelles. Il se décline en en une large palette de couleurs, ce qui permet de l’associer à tous les styles de décoration.
  • L’ardoise est d’abord un revêtement très résistant et ne nécessite aucun traitement, ni pendant ni après la pose. En fonction de la finition que vous choisirez, vous aurez un sol lisse et brillant, ou rêche et mat. Attention toutefois à sa fragilité.
  • Le marbre est difficile à récupérer s’il a été taché. C’est un désavantage que compensent son esthétisme raffiné et la qualité de ses finitions : brut, adouci, poli, vieilli ou patiné.

 

Les sols en fibres végétales pour la salle à manger

jonc-de-mer-sol-a-manger

Sol en jonc de mer

Choisir, pour sa salle à manger, un revêtement de sol en fibres végétales c’est concilier esthétisme, modernité, écologie et confort. Et puis c’est tendance !

Qu’il soit en sisal, en bambou, en jonc de mer ou en coco, ce revêtement, grâce à sa sous-couche en latex, offre une excellente isolation thermique et phonique. Mais il n’aime ni la poussière ni les taches, et vieillit mal. Néanmoins, il reste un des revêtements les moins chers, ce qui l’excusera.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article