Le style campagne pour la cuisine

cuisine-ferme-campagne

L’odeur d’un plat d’autrefois suffit parfois à vous donner la nostalgie d’une cuisine comme on en trouvait dans nos campagnes. Il ne vous reste plus alors qu’à « aller planter des choux » (c’était l’expression pour dire qu’on se retirait à la campagne) et à transformer la cuisine de votre fermette fraîchement acquise en véritable cuisine campagnarde.

Autrefois, tout le monde, famille et invités, mangeait à la cuisine. C’est en général une grande pièce qui, dans une ferme, fait office de pièce principale.

Voici nos conseils pour vous aider à dresser le décor de la cuisine dans le style campagne, avant la table.

 

 

Cuisine style campagnard : la cheminée, centre de vie de la campagne d’autrefois

 

La cuisine se faisait pour l’essentiel au feu de bois (essayez les pommes de terre cuites sous la cendre !), c’était, autrefois, le centre de vie de la campagne, d’où l’omniprésence des cheminées dans les cuisines des maisons de campagne, avec leur lourde crémaillère suspendue pour accrocher la marmite.

Le foyer est équipé de deux chenets sur lesquels reposent les bûches de bois. La cafetière est posée devant le feu pour que le café reste toujours chaud. Un toupin en terre pour cuire la soupe directement sur les cendres brûlantes, un chaudron en cuivre pour préparer de savoureuses confitures à la cerise ou aux fraises, et vous voilà équipé.

Le manteau de la cheminée, orné d’une étroite bande de tulle brodée pour empêcher la fumée d’envahir la pièce, supporte divers ustensiles : des bocaux (pour le café ou le sel), des bougeoirs et une lampe Pigeon (ce n’est pas pour éclairer les pigeons, elle porte le nom de son créateur !). Sans oublier le calendrier des PTT et les livres de recettes traditionnelles (et régionales) à portée de main.

 

 

Le bois omniprésent dans une cuisine de style campagne

Des poutres apparentes et des meubles en bois donnent le cachet « cuisine de campagne » : un buffet et un vaisselier en bois brut ou patiné, des étagères ornées de bouquets de fleurs séchées, des claies à claires-voies pour ranger les miches de pain, un garde-manger, comme au temps où il n’y avait pas de réfrigérateur, le bois est omniprésent dans une cuisine de style campagne.

Au milieu de la cuisine, une grande table de ferme rectangulaire en bois (munie de pieds en fer forgé dans sa version moderne), avec des bancs et des chaises en paille.

Chaque meuble a sa fonction : pas de superflu !

 

 

L’équipement d’une cuisine à la campagne

Pour l’équipement de la cuisine à la campagne, au sol, un carrelage en terre cuite ou des tomettes accentueront la touche rustique.

Au plafond, un lustre ou une suspension en métal.

Le plan de travail sera en brique et l’évier en pierre.

Avec la cheminée, ce qui distingue la cuisine de nos campagnes des cuisines moins typées, c’est la cuisinière en fonte.

Vous pouvez vous équiper, si vous avez suffisamment de place, d’un four à pain : les paysans faisaient souvent cuire eux-mêmes leur pain (de grosses miches).

 

 

La vaisselle et les accessoires d’une cuisine campagnarde

deco-cuisine-style-campagneRassemblez la vaisselle et les accessoires traditionnels de nos grands-mères : des soupières, des faitouts, une cocotte en fonte, des casseroles en cuivre, une balance pour peser le riz, une poêle trouée qui servait à faire cuire les châtaignes dans la cheminée, un moulin à moudre le café, un presse-purée, une écumoire, un panier en osier (pour les œufs frais, les fruits fraîchement cueillis dans le verger ou les champignons), une cloche à fromage ou un pot au lait, … toute la vaisselle de campagne et les accessoires.

Complétez la décoration de votre cuisine style campagnard avec un petit miroir cerclé de zinc (les hommes s’en servaient pour se faire la barbe), et toutes sortes d’objet qui évoquent la vie à la campagne : des galoches en bois (pareilles à celles que mettaient les enfants pour aller à l’école), un grelot que l’on attachait au cou d’un bœuf ou d’une chevrette, etc.

Au plafond, fixez des barres de bois pour suspendre les saucisses, les saucissons, les boudins et le jambon.

Sur le rebord de la fenêtre, posez une jardinière avec des herbes aromatiques.

Il ne vous reste plus qu’à prendre votre temps (le temps nécessaire pour laisser « mijoter ») et à préparer de savoureux et roboratifs plats de campagne, si possible avec les légumes du potager et des produits de ferme : pot-au-feu, soupe aux choux, omelettes aux champignons, poule farcie, cassoulet ou daube.

Et n’oubliez pas la devise : « On ne vieillit point à table ! ».

Catégories

Articles similaires

Partager cet article