Teinture : la technique du tie and dye

teinture-tie-and-dye

Crédit photo : IDEAL Teintures

 

Après un bon ménage de printemps, on a envie de bousculer la maison pour la mettre à l’heure d’été. Profitez en pour vider vos placards et ressortir tout ce dont vous ne vous servez plus depuis un bon moment. En mode comme en déco, mettez d’un côté tout ce que vous avez envie de donner et de l’autre, tout ce que vous avez envie de recycler.

C’est l’occasion de passer à l’action avec de la teinture pour apporter une nouvelle jeunesse aux blancs qui manquent cruellement de relief : taies d’oreiller, dessus de lit en coton, serviettes de toilette, draps ou housses de couette, rideaux, housses de coussin, etc.

Pour redonner de la fraîcheur à une chambre par exemple, la méthode de la teinture tie ans dye est du plus bel effet.

 

 

Teinture : la technique tie and dye

 

Le tie and dye est une technique japonaise ancestrale de teinture à réserve par ligature sur tissu. Les différentes techniques du tie and dye utilisent l’enroulage, le pliage, la torsion ou encore la compression des tissus à l’aide d’élastiques, de ficelle ou de plaques (en bois, métal, plastique). Selon la technique choisie, les motifs seront organiques ou graphiques avec des effets marbrés, des motifs de rayures mais aussi des impressions aléatoires.

La teinture tie and dye se réalise à la machine si vous utilisez des ficelles ou des élastiques seuls sur un textile, ou à la main si vous optez pour la technique des planches en bois. Pour assurer un beau résultat, il importe d’attacher solidement  les liens (élastique ou ficelle) à leur support afin d’empêcher le passage de la teinture. Un art des plus faciles à réaliser !

 

 

 

teinture-tie-and-dye-materiel

Crédit photo : IDEAL Teintures

Teinture tie and dye : le matériel

  • une taie d’oreiller, une housse de coussin, ou tout textile en coton
  • une teinture de la couleur de votre choix
  • 2 planches en bois
  • des élastiques ou de la ficelle
  • une bassine
  • une cuillère en bois à sacrifier pour le mélange de la teinture

 

Composez votre décor en répartissant vos textiles de façon à définir ce que vous allez teindre en bleu, rose, jaune ou vert afin de vous servir des mêmes bains à la machine ou à la main.

 

 

 

teinture-tie-and-dye-technique-planche

Crédit photo : IDEAL Teintures

Teinture  tie and dye : la technique avec la planche

 

Pliez le textile en accordéon, puis en carré.

Placez dessus et dessous les planches en bois, et fixez les solidement avec les élastiques.

Trempez dans le bain de teinture selon le temps indiqué sur le mode d’emploi.

Sortez l’ensemble, rincez, dépliez, rincez de nouveau et faites sécher puis fixez la teinture sur le tissu au fer à repasser.

 

 

 

 

teinture-tie-and-dye-technique-bassine

Crédit photo : IDEAL Teintures

Teinture  tie and dye : la technique de la bassine

 

Pour un effet tie and dye positionné sur le bas d’un rideau ou sur les côtés d’une taie d’oreiller par exemple, trempez votre textile dans le bain de teinture préalablement préparé dans une bassine.

A vous de déterminer la hauteur du bain en fonction du trait de teinture souhaitée ou de ligaturer le textile à la bonne hauteur.

Attention de bien rincer la partie teinte du textile avant de le retremper si vous devez le teindre de part et d’autre.

 

 

 

tuto-teinture-tie-and-dye-technique-liens

Crédit photo : IDEAL Teintures

 

Teinture tie and dye  : la technique avec des liens

 

Pour un couvre-lit en coton par exemple que vous pourrez teindre à la machine, positionnez les liens (ficelle ou élastiques) en les serrant fort.

Rappelez vous que ces ligatures bloquent la pénétration de la teinture et qu’elles donnent  le rythme du motif.

A vous de réfléchir préalablement comment vous souhaitez les répartir.

 

 

Article réalisé en partenariat avec IDEAL Teintures

 

Catégories

Articles similaires

Partager cet article