Tuto – Créer une jardinière tropicale

tuto-créer-jardinière-tropicale-ambiance-tropicale-plantes

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

Attention, un avis d’exotisme exacerbé et un déluge de couleurs flamboyantes sont annoncés ! Laissez vous séduire par une jardinière de plantes tropicales pour dynamiser votre intérieur. Alors voici un tuto pour être dans la tendance jungle, la tendance tropicale.

 

 

Créer une jardinière tropicale : des beautés  insolites et décoratives

 

Cet été, l’exotisme est au rendez vous. Imprimés tropicaux et couleurs flamboyantes envahissent la maison. La végétation se fait luxuriante pour bercer nos envies d’évasion.

On se laisse aller à la fantaisie avec un décor qui affectionne l’exubérance en rappel aux contrées lointaines gorgées de soleil. Garnie d’un trio de  plantes d’intérieur du sud de l’équateur – Medinillas, Gloriosas et Anigozanthos*  – qui fleurissent tout l’été, cette jardinière verticale est tout aussi créative que ces curiosités botaniques qui l’animent. Leurs feuillages si particulier et leurs fleurs saisissantes s’avèrent être un véritable stimuli visuel.

Ainsi si vous voulez renforcer le côté sauvage du décor, vous pouvez tapisser votre mur d’un papier peint à grands ramages de feuilles et de fleurs. A moins que vous ne préfériez une ambiance plus décalée avec un graphisme vibrant en rappel de l’imprimé des jardinières. Quel que soit votre choix, cette ambiance végétale colorée ne manquera pas d’apporter une bonne dose d’énergie et de bonne humeur dans votre intérieur.

 

 

 

creer-jardiniere-tropicale-materiel

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

 

 Réaliser une jardinière tropicale : le matériel

  • plantes tropicales : 2 Medinillas, 2 Gloriosas et 2 Anigozanthos
  • 2 planches de bois de 180 cm de haut et 35 cm de large
  • 4 jardinières (étanches)
  • un petit sac de terreau
  • du papier autocollant avec des imprimés colorés d’inspiration 80’s
  • une scie sauteuse, de la peinture et des pinceaux

La fabrication de la jardinière tropicale n’est pas très compliqué car elle s’articule seulement autour de deux planches. Planches qu’il vous faudra évider au format de la jardinière. Le reste n’est qu’emboitement pour trouver le bon équilibre. Si vous ne savez pas manier la scie sauteuse, – là est la seule difficulté à surmonter – n’hésitez pas à demander de l’aide dans votre entourage ! Pour le reste, peinture des supports et habillage des jardinières avec de l’adhésif, le travail est à la portée de tous !

 

 

 Créer une jardinière tropicale : la réalisation

 

tuto-jardiniere-tropicale-ambiance-tropicale-decouper-scie-sauteuse

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

 

 

Étape 1 :
Commencez par repérer le positionnement de vos jardinières en veillant à les espacer à égales distances.

Marquez les emplacements pour qu’ils soient strictement alignés à la même hauteur sur les deux montants.

Reportez la forme de vos jardinières sur les deux planches qui seront positionnées face à face.

A l’aide de la scie sauteuse, découpez la forme reportée pour l’évider.

 

 

 

 

tuto-jardiniere-tropicale-pose-adhesif

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

 

 

 

 

Étape 2 :
Recouvrez chaque jardinière avec du papier autocollant de votre choix.

Idem, peignez les deux montants de la couleur de votre choix.

 

 

 

 

 

 

 

tuto-jardiniere-tropicale

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

 

 

 

Étape 3 :
Faites glisser les jardinières sur leur support en veillant à maintenir la structure équilibrée.

Puis remplissez chacune d’entre elles de terreau de rempotage et garnissez avec les plantes tropicales à fleurs.

Si la structure vacille, vous pouvez la stabiliser en clouant une traverse à l’arrière des deux montants.

 

 

 

 

 

 

 

Zoom sur ce trio de plantes tropicales :

 

tuto-jardiniere-plantes-tropicales

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

  • La Gloriosa : Originaire des zones tempérées d’Afrique et de l’ouest de l’Asie, est une plante grimpante longiligne, pourvue de frisettes, qui peut atteindre les deux mètres dans son milieu naturel. Ses fleurs extraordinaires sont formées de 6 ou 7 pétales délicats variant du rouge foncé au rose éclatant en passant par le jaune orangé safran. Ses étamines étrangement situées sous les pétales en font une plante aérienne et organique. Bien que plante grimpante à souche tubéreuse, elle est semblable au lys, d’où elle tire son surnom, « lys glorieux » ou « lys grimpant ». Au Zimbabwe où elle est protégée comme symbole d’origine de vie, elle est érigée au rang de fleur nationale sous le nom de « lys de feu ».
  • A l’état naturel, le Medinilla pousse en Asie du Sud-Est, dans le Pacifique et en Afrique tropicale. Aux Philippines, elle est le symbole de Lakapati, la déesse de la fertilité. Au milieu de ses feuilles élégamment ondulées, se dressent des tiges quadrangulaires desquels s’épanchent de somptueuses fleurs d’un rose tendre.
  • L’Anigozanthos  ou « pattes de Kangourou » est une plante originaire d’Australie qui, comme emblème floral, est indissociable de la culture aborigène. Insolite et décorative, elle doit ce petit nom à ses fleurs qui ressemblent aux pattes des marsupiaux.  Dans son milieu naturel, sa taille atteint les 2 m. Ramifiées, les tiges sans feuilles grandissent à partir d’une rosette de feuilles vertes étroites et pointues. La partie supérieure de la tige est composée d’étranges tubes rouges, jaunes, oranges et roses, couverts de poils… chaque tube contenant une fleur comme un éventail à six pétales.

Catégories

Articles similaires

Partager cet article